Rechercher
  • SlowBreak

Les destinations idéales pour le mois de septembre

Dernière mise à jour : 31 août

Si vous faites partie des chanceux qui doivent encore partir en vacances d’été, cet article devrait vous plaire ! Quel que soit votre âge, qui dit septembre dit aussi rentrée. Pourtant, ce mois est tout indiqué pour s’évader avant de reprendre le chemin du bureau. Que ce soit pour partir en hors saison ou bénéficier de tarifs plus avantageux, les arguments sont multiples. Et oublier les soucis du quotidien est primordial pour continuer à être productif sur le long terme. Alors, faites vos valises et découvrez sans plus attendre cinq destinations idéales pour le mois de septembre !


Faire une escapade en Provence


Que diriez-vous d’entamer ce top des cinq destinations idéales pour le mois de septembre par une région fameuse, la Provence ? Rassurez-vous, notre suggestion est un peu plus originale que la Côte d’Azur (même si elle possède aussi beaucoup d’atouts). Direction le Luberon, un massif montagneux peuplé de villages perchés aux mille et une facettes. Vestiges romains et moyenâgeux, terre de Mistral, traditions ancestrales… Il y en a pour tous les goûts ! Pourquoi ne pas vous initier à la sylvothérapie dans la forêt de cèdres du Luberon ? Activité sans impact sur l’environnement, la marche en pleine nature ne présente que des avantages.


Le territoire luberonnais foisonne de grottes et de canyons. Saisissez cette opportunité de visiter les Gorges du Regalon au cours d’une balade de 7 kilomètres. Au cours de ce voyage dans le temps, vous côtoierez des jalons provençaux emblématiques. Vous passerez des champs d’oliviers et de lavandes, rencontrerez des pins d’Alep et serez bercé par le chant des cigales. Vous trouvez qu’il s’agit-là d’une description provençale terriblement banale ? SlowBreak vous le garantit, cette flore luxuriante ne vous laissera pas indifférent. Et pour vous récompenser de vos efforts, vous pourrez vous asseoir en terrasse dans le village de Mérindol. Les berges de la Durance invitent à la flânerie, et un observatoire ornithologique permet d’épier les oiseaux du coin.


Pour une virée en montagne, plusieurs options sont disponibles. Circuit du Pic de l’Aigle, Rochers de la Croix de Fer, Arche des Portalas… Avec toujours, en toile de fond, le décor des Alpilles voisines. Chaussez vos meilleurs souliers, et vous voilà prêt à partir à l’aventure !


Prendre un bol d’air pur en Auvergne



Vous êtes à la recherche d’une adresse idéale pour vous ressourcer afin de repartir sur les chapeaux de roue ? Partez pour la région auvergnate et sa capitale, Clermont-Ferrand. Entourée par la chaîne montagneuse des Puys, bordée par les volcans d’Auvergne, la métropole a beaucoup à offrir. Tant au niveau de son patrimoine culturel que de son écosystème d’exception. Petit bonus, les mobilités douces sont mises en avant depuis plusieurs années par la municipalité. Vous n’aurez donc aucun mal à vous déplacer dans le chef-lieu du Puy de dôme et au-delà.


Commencez par exemple votre périple par une escale à la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption. Construit en pierres de lave de Volvic, ce majestueux édifice de style gothique arbore une impressionnante collection de vitraux. Poursuivez votre visite de bâtiments religieux avec un arrêt au pied de la basilique de Notre-Dame-du-Port. Celle-ci figure au patrimoine mondial de l’UNESCO. Lorsque vous aurez fini d’admirer toute cette imposante architecture, quittez la ville pour faire le plein de nature.


Le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne propose de nombreux sentiers pour rejoindre des sites naturels remarquables. Vous aurez l’embarras du choix entre le puy de Lassolas, de la Vache ou encore du Dôme, tous reliés à la célèbre faille de Limagne. 32 kilomètres de long et 700 mètres de profondeur font de cette manifestation géologique un spectacle fascinant. Un paysage lunaire à couper le souffle qui s’étend devant les yeux des voyageurs. C’est une invitation à la contemplation, car on se sent forcément tout petit face à l’immensité de ce réseau tectonique.


À la rentrée, direction l’île de beauté



La légende dit que pendant l’Antiquité, la Corse était surnommée « la plus belle » par les Grecs. Bien que celle-ci ne soit pas avérée, attendre la fin de l’été pour s’y rendre est une excellente idée. Il est en effet très probable que l’île de beauté soit délaissée par les touristes à cette période. En d’autres termes, visiter la Corse à la rentrée constitue un très bon moyen de lutter contre le tourisme de masse. Pour vivre un séjour vraiment dépaysant, rendez-vous dans le charmant village de Pianottoli-Caldarello. Situé au sud de l’île, à moins de 10 kilomètres de Figari, ce hameau ne compte même pas 1000 âmes. Il jouit d’un environnement calme et sauvage, et offre une vue imprenable sur le littoral méditerranéen.


Profitez de son patrimoine naturel et parcourez ses nombreuses criques environnantes, bordées d’eaux cristallines et de sable fin. L’anse de Chevano et les plages de Saint-Jean et de San Giovanni comptent parmi les plus belles de la région. Elles font en outre partie de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. Un cadre préservé, où le mouflon corse a été réintroduit avec succès il y a quelques années.


Les adeptes de randonnée trouveront aussi leur compte avec cette destination de rentrée. Le relief corse ne manque pas de caractère et se dévoile à chaque nouveau pas. Plusieurs itinéraires pédestres partent des alentours. Pour bénéficier d’un point de vue époustouflant sur la commune de Pianottoli-Caldarello, il vous faudra marcher jusqu’à l’Omu di Cagna. À 1217 mètres d’altitude, vous atteindrez un bilboquet rocheux où le temps semble suspendu. Un peu plus au sud s’élève le Lion de Roccapina. Un bijou naturel de granit rose, forgé au fil du temps par la pluie, la mer et les embruns.


Et si vous vous demandez comment rejoindre l’île de beauté sans prendre l’avion, nous avons la solution ! Sailcoop est une coopérative de transport de passagers en voiliers. Plusieurs traversées sont organisées depuis le « continent » français jusqu’à la Corse. Une occasion unique de faire un voyage original et de se déplacer presque uniquement grâce au vent !


La Lozère et ses plus beaux villages de France



La région Occitanie mérite de figurer parmi ces cinq destinations idéales pour le mois de septembre. Si l’on vous dit Lozère, il y a fort à parier pour que vous pensiez immédiatement aux gorges du Tarn. Ce département français, peu connu des touristes, recèle en réalité des trésors inestimables. Il est notamment riche de deux parcs naturels, celui de l’Aubrac et celui des Cévennes. Il est du reste possible de parcourir ce dernier à VTT, pour faire le plein de sensations fortes. Passer quelques jours en Lozère, c’est l’assurance d’être au bon endroit pour reprendre des forces à la rentrée. Prévoyez une excursion à l’Aven Armand, un gouffre naturel accessible en funiculaire où se cachent plus de 400 stalagmites. Que vous soyez fan de spéléologie ou non, vous n’êtes pas prêt d'oublier cette odyssée au centre de la Terre !


Si être sous terre n’est pas tellement votre tasse de thé, pas de panique. Le Parc naturel régional des Grands Causses vous conviendra davantage. Cet ensemble de plateaux calcaires, de vallées et de gorges au sud du Massif central offre un panorama stupéfiant. Que vous pourrez admirer à loisir à la faveur d’innombrables sentiers de randonnée.


Enfin, ce département ne manquera pas de ravir les amoureux de patrimoine singulier et haut en couleur. C’est effectivement là que se trouvent certains des plus beaux villages de France. Castelbouc et ses habitations semi-troglodytes, Garde-Guérin et ses fortifications ou encore Sainte-Enimie, cité médiévale incontournable. D’anciennes rues pavées, des placettes caractéristiques et un charme désuet que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Pas sûr que vous ayez vraiment envie de rentrer chez vous à la fin des vacances !


Découvrir le Pas-de-Calais sous un autre angle



Dunkerque, Le Touquet-Paris-Plage, Lens, Arras… Autant de villes calaisiennes connues, dans un département qui ne l’est pas moins. Mais avez-vous déjà pris le temps de faire halte à Saint-Omer, réputée pour ses marais ? Dit comme cela, l’idée ne semble pas très engageante, on vous l’accorde. Cependant, située à une vingtaine de kilomètres de la réserve naturelle de l’Audomarois, cette commune possède un réel potentiel. Elle abrite de multiples sites classés monuments historiques.


À votre arrivée, dirigez-vous vers la prison de la Motte Castrale. Véritable pierre angulaire de Saint-Omer, elle fut jadis érigée pour protéger l’enceinte de la ville. En poursuivant votre chemin, vous tomberez nez à nez avec le bâtiment de l’ancien hôtel de ville. Récemment restauré, il sert désormais de théâtre à l’italienne où sont données des représentations culturelles. Les habitants locaux affectionnent particulièrement la coupole qui surplombe le toit et le surnomment « le moulin à café ».


Bien entendu, il serait impardonnable de quitter la région sans passer par les marais audomarois. Un lieu pittoresque, emprunt de traditions, comme il n’en existe plus beaucoup de nos jours. Plusieurs logements subsistent à cet endroit, mais ne sont accessibles que par bateau. Il y a vingt ou trente ans de cela, les enfants étaient d’ailleurs déposés à l’école en barque ! Aujourd’hui, le facteur assigné à cette zone distribue encore le courrier de certains habitants de cette façon. L’une des meilleures manières d’explorer cet environnement unique est de se rapprocher des faiseurs de bateaux. Ce sont eux qui, autrefois, construisaient de leurs mains des bateaux typiques à fond plat baptisés escutes ou bacôves. Un savoir-faire ancestral qui se perpétue grâce à deux artisans qui vous ouvriront volontiers la porte de leur atelier.


Sachez, pour finir, que les étangs du Romelaëre font eux aussi partie d’un écosystème rare. Trois circuits pédestres permettent de s’émerveiller du début à la fin du parcours. Au final, vous pourrez déguster une bière artisanale à l’Abbaye de Claimarais.



Vous voilà prêt à recharger vos batteries avec ces suggestions de cinq destinations idéales pour le mois de septembre ! Vous pourrez profiter du climat encore doux de la fin de l’été avant de replonger dans vos cours ou dossiers. Et si vous êtes en quête de nature et de dépaysement, cet article devrait vous offrir matière à réflexion ! ;-)


93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout